Posted on Juin 19, 2014 in Actualités | No Comments

vintage_blog

Une croissance fulgurante sur Internet

Internet fut longtemps considéré comme un simple outil. Il est cependant devenu en l’espace d’une génération un média à part entière, si ce n’est le média de la décennie. Il suffit de regarder la croissance soutenue des investissements en publicité sur Internet pour s’en rendre compte.

graphic_blog2

Ces investissements ont dépassé ceux de la radio en 2011 et devraient, si la tendance se maintient, prendre la tête de tout média confondu pour l’année 2014. Les investissements publicitaires sur Internet ont d’ailleurs d’ores et déjà dépassé les investissements en télévision dans d’autres pays comme l’Angleterre ou la France depuis 2012.

Quel intérêt a la publicité en ligne ?

En 3 points :

1 – Le profilage : La publicité à la télévision vise à communiquer massivement sur une marque ou un produit sans profilage précis de la cible (hormis celui effectué en fonction du programme en cours). La publicité en ligne, quant à elle, établit un diagnostic du comportement de l’internaute et sélectionne sa cible en fonction de ce profilage pour diffuser son message. Ce ciblage précis peut s’avérer très efficace à condition que le message soit livré de manière subtile et que l’internaute n’ait pas la sensation d’être «traqué».

2 – La géolocalisation : Ce point pourrait faire partie du profilage, mais il mérite d’être mis en exergue parce qu’il tend à devenir le nerf de la guerre de la publicité sur Internet. L’intérêt du ciblage par géolocalisation est relativement évident pour les annonceurs. Il s’adresse tout d’abord aux annonceurs ayant une activité qui ne s’exerce que dans une aire géographique spécifique. Cela concerne les annonceurs dont les campagnes visent à créer du trafic dans un ou plusieurs points de vente spécifiques ou ceux qui ne livrent des marchandises ou n’offrent un service que dans une zone géographique donnée. Ce type de ciblage peut présenter un grand intérêt pour les cybermarchés qui n’assurent les livraisons que dans quelques grandes agglomérations. La géolocalisation peut également intéresser des annonceurs de dimension nationale pour communiquer sur des marchés tests ou pour personnaliser les créations publicitaires en fonction de la localisation de l’audience.

3 – Le prix!!! : Dernier point (et celui qui intéresse le plus souvent l’annonceur) : «Combien je vais devoir payer de ma poche pour votre affaire?» Des peanuts mon bon monsieur. En effet, le comble avec le profilage et la géolocalisation, c’est que le CPM (coût par mille) sur Internet est sensiblement plus faible que celui de la plupart des supports «offline». Je vous entends d’ici : «C’est quoi ça le Coût par mille?» Le CPM est une unité de mesure comparative du coût des campagnes de publicité. Pour être plus simple, je parle ici de l’investissement par personne ayant «vu» la publicité.

Mais alors, tout investissement autre que sur Internet est-il à proscrire ?

Évidemment non. Il est primordial de s’assurer une visibilité quel que soit le support. Il faut ajouter que les médias traditionnels s’adaptent à ce nouveau joueur. Ils tendent à devenir «tout numérique» (exemple La Presse) et tôt ou tard, les formats de publicité vont tous s’unifier. Ce qui veut dire qu’elles se présenteront partout de la même façon, quel que soit l’outil de diffusion.

Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose de cet article, c’est qu’aujourd’hui plus que jamais, il ne faut pas sous-estimer l’importance de la publicité en ligne.

 

Jonathan Loquet – Concepteur-graphique – Tactic design

Laisser un commentaire